Entretien-des-palmiers.com

        Pour Palmier Phoenix... et tous les autres !

 

L'entretien courant des palmiers



L'entretien des palmiers d'extérieurs :


Les palmiers d'extérieur sont d'un entretien assez facile pour les espèces qui s'acclimatent facilement sous nos latitudes, veillez simplement à leurs fournir une quantité suffisante d'eau et à les protéger correctement en hiver. Vous pouvez également ajouter de temps à autre de l'engrais afin de subvenir aux éventuels besoins nutritifs et de croissance de la plante, mais en pratique cela est rarement nécessaire (les racines des palmiers étant suffisament longues).

Les palmiers d'intérieurs :


4 facteurs essentiels sont à surveiller pour entretenir correctement vos palmiers d'intérieur ; il s'agit des besoins en eau, en lumière, en en température et en éléments nutritifs.

La lumière :
Après l'achat de votre palmier, la première chose à faire est de bien choisir l'emplacement de votre palmier. Placez-le une fois pour toute dans son environnement définitif en prenant soin d'étudier son emplacement par rapport à ses besoins en lumière. En effet, si vous placez un palmier préférant la pénombre dans un endroit clair, vous allez vous retrouver avec des tâches sur les feuilles et leurs extrémités pourront être desséchées.
A l'inverse, si vous ne leurs donnez pas suffisament de lumière les feuilles risques de s'allonger anormalement et finiront par tomber sous leur propre poids. Dans le pire des cas, utilisez un éclairage artificiel pour les besoins courant de votre palmier.



Les besoins en engrais :
Les besoins en engrais sont à considérer essentiellement en fonction de la taille et de l'âge du palmier. Donnez-leur lors de signes de croissance (nouvelles feuilles) principalement au printemps et en été, mais uniquement à faible dose pour éviter tout risque de brûlures (au niveau des feuilles / racines). Vous pouvez utiliser un engrais minéral ou organique (ex. corne broyée), néanmoins contrairement à beaucoup d'idées reçus ne donnez jamais d'engrais si vos palmiers sont en mauvaise santé (maladies, manque d'eau etc..) cela risque plus de les achever plutôt que de les sauver.

La température :
La température doit à la fois être conforme aux besoins de la plante et être également proportionnelle à la luminosité ambiante : plus la luminosité de la pièce est faible, et moins la température doit être élevée. A vous de trouver un bon compromis en pensant aussi au besoins des autres plantes qui côtoieront votre palmier. Référez vous aux températures idéales des palmiers sur cette page.

Les besoins en eau :

Les palmiers sont généralement habitués aux régions chaudes et pluvieuses d'où ils viennent, veillez donc à garder cet esprit lors de leur entretien.
Regardez toujours attentivement l'état de la terre en surface : si elle devient sèche arrosez sans plus attendre mais évitez à tout prix les excès d'eau : un arrosage trop fréquent va bien souvent faire virer les feuilles dans une couleur jaune et entrainer une mort rapide et douloureuse. Vos pots doivent donc diposer de trous d'évacuations pour assurer un bon drainage et ainsi éviter la rétention d'eau. D'une manière générale, la terre des palmiers doit toujours être légèrement humide.
Certaines espèces sont aussi assez sensibles à l'humidité : des taux de 70% d'humidité sont bien souvent nécessaire pour les palmiers tropicaux, taux relativement difficile à atteindre si votre plante est dans un appartement. Il existe plusieurs solutions pour augmenter l'humidité de l'air, comme l'installation d'autres plantes à proximité qui rejetteront une quantité importante d'eau dans l'air, ou encore l'utilisation d'un humidificateur d'atmosphère, d'une fontaine d'intérieur ou placez tout simplement des récipients remplis d'eau au-dessus de vos radiateurs.